Lara Croft 2018 et les boxeuses des codes modernes

J’ai fait remplacer mon implant contraceptif la semaine dernière et ai hérité d’un hématome monumental, strié de jaune, de vert, de noir et de violet. Je ne m’étendrai pas sur cette nouvelle preuve que les femmes, non contentes d’assumer assez unilatéralement la responsabilité contraceptive, en supportent aussi la douleur. J’ai hérité d’un bleu de toute beauté, donc, dont ma gynéco a tenté (apparemment vainement) de minimiser l’étendue en serrant un bandage autour de mon biceps. Oui, exactement comme ceci:

tomb-raider-2018-movie-alicia-vikander-lara-croft
Alicia Vikander dans Tomb Raider, réalisé par Roar Uthaug, 2018

Pendant trois jours, je me suis donc sentie une âme de Lara Croft, les acrobaties dans la jungle et les attaques de momies en moins. Ce qui m’a rappelé que j’avais laissé un brouillon en suspens après être allée voir Tomb Raider (2018) au cinéma il y a environ deux mois.

tenor-9
moi fuyant tout autre impératif pour rédiger mes articles

Lara Croft, version humaine et self-made de Wonder Woman.

Je n’ai jamais vue celle incarnée par Angelina Jolie, donc je n’ai pas de point de comparaison. En tout cas j’ai vraiment vraiment beaucoup apprécié cette version de Lara Croft sous les traits de la suédoise Alicia Vikander.

Le film parvient à montrer une héroïne qui s’en sort à la fois grâce à sa force physique, mais aussi par son esprit vif, doué pour la prise de décision rapide, la réflexion et la résolution d’énigmes.

tenor-4

La course de vélo dans laquelle elle se distingue dès le début du film réunit déjà ces deux éléments : elle parvient à distancer ses concurrents (qui doivent attraper la queue de renard accrochée à sa selle avant que le sceau de peinture qu’elle transporte ne se vide) d’abord par la force de ses jambes, puis par une ruse lui permettant de masquer sa trace (littéralement : celle laissée par la peinture qui s’écoule de son porte-bagages).

tenor-6

Idem pour le sauvetage in extremis de son sac : elle se lance dans une course poursuite effrénée, sautant de bateaux en bateaux, (sur)prenant à revers les voleurs avant de leur administrer une bonne raclée.

Cette version croisée féminine de Rambo et d’Alan Turing a donc le cerveau ET les bras qui vont avec. 

brain muscled
quel cerveau musclé

Un esprit sain dans un corps entraîné, vous dis-je.

Car certes, elle aurait dû mourir au moins une soixantaine de fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Diaporama d’un quotidien paisible et sans danger

Mais je n’oserais attribuer sa survie à de la chance ou du hasard. La réalisation a en effet le mérite de montrer que les compétences de Lara sont le fruit d’un travail intensif, d’un apprentissage assidu, et non pas un cadeau inné du destin. On la voit s’exercer à l’arc dans son adolescence. Elle pratique la boxe en club, ce qui explique ses aptitudes au combat rapproché. L’actrice semble même avoir le nez cassé! Ses abdos ne sont pas non plus un miracle de la vie, de même que son endurance, probablement en partie acquise par son travail de livreuse à vélo.

200_d
Comment améliorer son cardio cérébral

Si elle échappe à la mort, c’est non seulement parce que, justement, elle pédale et court vite, mais aussi grâce à sa détermination sans égale : à réussir ce qu’elle entreprend (planter une flèche dans une pomme, gagner un combat de boxe, une course,…), à refuser la mort de son père contre l’avis de tous (elle résiste à l’injonction de signer les papiers reconnaissant sa mort, ce qui lui permettrait pourtant de toucher un immense héritage) puis à partir à sa recherche, à ne jamais, jamais renoncer, même quand tout semble perdu. Et ça arrive souvent : quand elle est prise dans une tempête en pleine mer, quand elle se retrouve suspendue à la carcasse d’un avion prêt à plonger du haut d’une cascade de 200 mètres, quand elle escalade une falaise après s’être pris une balle dans le flanc… Des promenades de santé et autres ballades du dimanche pour notre aventurière de l’extrême.

 

Bon ok, je veux bien admettre qu’il y a une part de chance (et de scénario ! Voyons Camille il s’agit tout de même d’un film, et d’action qui plus est), mais tout de même, elle est épatante.

En plus, lors de toutes ces scènes où elle est tellement mal en point qu’elle ne peut a priori pas s’en sortir sans un miracle, on en arrive parfois à se dire « mais… mais… quelqu’un va arriver, et la sauver ! Ce n’est pas possible ! ». Et bien non ! Lara se sauve elle-même, toute seule, comme une grande. Ce qui est quand même plus facile à écrire dans un scénario qu’à faire dans la vraie vie, j’en conviens. Toujours est-il que c’est un peu la version humaine (c’est-à-dire sans pouvoir magique ni gène déique, pour le reste ça se discute) de Wonder Woman.

tenor-7
JUSTEMENT

C’est dire si elle est badass.

Ne pouvoir dépendre que d’elle-même ne signifie pas pour autant qu’elle agit en solo : elle fait d’abord équipe avec Lu Ren, le marin avec qui elle parvient à atteindre l’île sur laquelle s’est rendu son père sept ans auparavant, puis à y fomenter une rébellion, avant de libérer des dizaines d’hommes de l’esclavage. Bref, ils se sauvent mutuellement les fesses. Elle est également très complice avec son père, dont elle vient compléter les déductions, et pour qui elle est prête à tout risquer (encore un bel exemple d’amour père-fille au cinéma).

L’Union des liseuses (allez faire un tour sur leur blog, c’est vraiment super!) m’a fait découvrir cette vidéo de Screen Prism qui analyse l’évolution de la représentation de Lara Croft dans les jeux vidéos comme au cinéma. La question que se pose Screen Prism est la suivante: Lara Croft est-elle un pur fantasme masculin ou une figure féministe? Les deux, ma générale! Si la Lara Croft des débuts (tant dans les jeux vidéos que celle incarnée à l’écran par Angelina Jolie) associe corps hyper-sexualisé et codes de comportements masculins, indépendance, combativité et rapports aux hommes qui oscillent entre jeux de séduction et dépendance au père, la youtubeuse la considère finalement comme un « cheval de Troie du féminisme »: malgré ses contradictions (ici résumées mais que la vidéo détaille remarquablement), elle se serait « déguisée derrière un objet de fantasme masculin » pour ouvrir la voie sur grand écran à des personnages de femmes guerrières désormais cultes, comme Béatrice (Kill Bill), Katniss (Hunger Games), Rey (Star Wars, Le Réveil de la Force) et la Lara Croft version 2018. D’ailleurs, la vidéo se conclue sur la scène où cette dernière affirme « Je ne suis pas ce genre de Croft ». Une volonté explicite de se distinguer de la première version?

La boxe féminine casse les codes

(codes, énigmes, décrypter, casser les codes,… vous l’avez?)
boxe
un.e lecteur.trice anonyme fatigué.e par mes jeux de mots

La boxe, comme la plupart des sports de combats, reste associée dans les imaginaires à un sport brutal, peu féminin et par conséquent peu féminisé. Historiquement, les compétitions féminines de boxe n’ont d’ailleurs intégré les jeux olympiques que depuis 2012.

Une autre boxeuse de fiction que j’aime d’amour n’est autre que celle incarnée par Hilary Swank dans Million Dollar Baby, un film littéralement poignant réalisé par Clint Eastwood et sorti en 2004. Margaret « Maggie » Fitzgerald, une jeune femme peu adroite mais déterminée, parvient à convaincre un entraîneur à la retraite de la prendre sous son aile et de lui enseigner les règles du ring.

Dans la vie réelle, Estelle Mossely a remporté la médaille d’or aux J.O de 2016 à Rio dans la catégorie des moins de 60 kg. Elle est ainsi devenue la première boxeuse française championne olympique, marquant l’histoire à coups de poings d’or. Elle et son compagnon Tony Yoka, lui aussi en finale dans sa propre catégorie, ont fait le bonheur du public comme des media, ravis de suivre les victoires respectives de deux parties d’un même couple. Chose appréciable, la championne n’a pas souffert de la comparaison avec son compagnon, qui lui-même déclarait juste avant le dernier match d’Estelle Mossely: « J’ai réussi à la rejoindre en finale. Maintenant, c’est à elle de montrer la voie vers l’or… ». Comme quoi, les modèles et sources d’inspiration ne s’encombrent pas des catégories de sexe ou de poids!

D’ailleurs, les inscriptions féminines dans les clubs de boxe ont explosé à la suite de ces jeux, qui ont déclenché, sinon des vocations, du moins l’idée que la boxe était un sport accessible à toutes! Que celui ou celle qui doute encore de la nécessité des rôles-modèles pour découvrir de nouveaux horizons et oser s’y lancer me jette le premier gant.

jeté de simba
Fichtre.

Sarah Ourahmoune, boxeuse française la plus médaillée, championne du monde et vice-championne olympique, se définit sur son blog Carnet de sportive comme « ​Une maman, Championne du monde de boxe, working-girl, débordée… mais heureuse! » et insiste sur le fait que cumuler ces différentes casquettes est certes difficile, mais possible! Elle en est une preuve vivante. J’ai ri en lisant son autobiographie, où elle explique que si son père l’a immédiatement encouragée à poursuivre la boxe, sa mère craignait qu’elle ne se blesse ou ne soit défigurée par les coups: j’ai moi-même pratiqué l’aïkibudo, une variante de l’aïkido, et je me souviens que la première fois où ma mère est venue assister à un entraînement, elle a été traumatisée de me voir voler d’un bout à l’autre du tatami. Alors que je maîtrisais parfaitement l’art de la chute!

aikibudo
Tranquille

Sarah Ourahmoune a commencé la boxe anglaise à Aubervilliers (93) et est aujourd’hui très engagée dans le développement du sport féminin en Seine-Saint-Denis. Son association Boxer Inside Club propose non seulement de la boxe loisir en cours mixtes et des cours handi-boxe, mais aussi des cours de boxe pour femmes avec une possibilité de garderie pour celles qui ont des enfants!

Boxing Beats: « un modèle sportif original associant excellence sportive, éducation, insertion et parité à travers la pratique de la boxe anglaise »

Au cours de mon service civique en Seine-Saint-Denis, j’ai eu l’occasion de travailler sur les femmes et le sport, en particulier la question de savoir comment attirer davantage de petites et de jeunes filles dans les clubs sportifs du département.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir l’étude réalisée par ma collègue Romane Parent: « Où sont les filles? Etude sur la mixité dans les actions jeunesse ».

J’ai ainsi découvert le travail mené par de nombreuses associations et accueils de mineurs sur le sujet, à commencer par le club Boxing Beats à Aubervilliers, dont la chargée de projet n’est autre que la même Sarah Ourahmoune. Ce club poursuit des objectifs d’intégration par le sport: il s’agit de « proposer un chemin aux jeunes issus des milieux populaires », « redonner aux jeunes l’envie et l’espoir de vivre dans un monde meilleur pour eux« , et créer une génération de jeunes boxeurs français engagés qui « ne se contentent plus d’obtenir d’excellents résultats sportifs, mais sont sensibles aux problèmes d’injustice en général et surtout à l’avenir hasardeux de certains adolescents, pour la plupart non scolarisés, et souvent seuls, face à leur destin. »

Au delà de l’apprentissage de la boxe elle-même, le Boxing Beats accompagne les sportifs et les jeunes d’Aubervilliers dans leurs démarches scolaires et professionnelles. Au-dessus de la salle de boxe se trouve une mezzanine équipée d’ordinateurs, où sont également proposés par des bénévoles des cours de soutien scolaire avant l’entraînement. Outre l’insertion professionnelle et scolaire, le club accueille enfin concerts, ateliers d’écriture et de peinture, débats et conférences.

Du 28 septembre au 7 octobre 2018 sera d’ailleurs présentée à la Maison de la Culture 93 (Bobigny) une création théâtrale de Stéphane Olry et Corine Miret, du collectif La Revue Éclair. Boxing Paradise est le résultat de deux ans d’immersion au sein du Boxing Beats par les deux comédiens et réalisateurs, qui ont tous deux pratiqués les arts martiaux pendant plus de dix ans. « Un corps à corps du théâtre documentaire et de l’autofiction pour lequel La Revue Éclair renoue avec la réalisation vidéo. »

Le club de boxe est un théâtre naturel et cinématographique. Depuis les limbes, des voix font écho au récit de la vie du comédien et boxeur Hervé Falloux, reçu par un ange. Son examen de passage vers le paradis devient prétexte à parcourir le pays de l’enfance, à questionner la violence…

Boxing Paradise, MC 93

Le projet « Caméra au poing », en partenariat avec Les Entretiens de l’excellence, est une bonne synthèse de l’esprit du club. Partant du principe que les jeunes n’ont qu’un aperçu très restreint de l’éventail des possibilités professionnelles, ce projet entend faire « découvrir la réalité du monde du travail et des métiers caméra aux poings » en faisant réaliser aux jeunes un reportage vidéo et un article autour d’un métier ou secteur qui les attirent. Concrètement, il s’agit de rencontrer des professionnels sur leur lieu de travail et de transformer ces moments d’échange et de découverte en supports pédagogiques pour d’autres jeunes.

Une belle illustration des mots d’ordre du club: « Par le poing naît l’espoir, de l’espoir naît l’histoire. » Inspirant, n’est-il-pas?

yes

3 réflexions sur “Lara Croft 2018 et les boxeuses des codes modernes

  1. Encore un article super intéressant, il y a tellement d’éléments qui font plaisir à lire! Les sports de combats sont fascinants et je suis sûre qu’ils sont très formateurs et source de confiance en soi. Pour ce qui est de Lara Croft il y a cette vidéo de Screen Prism sur l’évolution de la figure du personnage que je trouve géniale (bon c’est en Anglais, mais c’est génial quand même!) expliquant comment elle est passée de fantasme à figure féministe: https://www.youtube.com/watch?v=ZJuVC7si7z8&t=3s

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s